Le bois-énergie pour le chauffage collectif

Partager |

Pourquoi choisir le bois comme source d'énergie?

 

- le bois est un matériau naturel et renouvelable, qui a toujours été ulisé comme combustible. Aujourd’hui, l’énergie obtenue du bois pour la génération de chaleur et d’électricité représente en France 4% de toute la consommation et plus de la moitié de toute la part des énergies renouvelables, ce qui la rend d’importance capitale dans les objectifs de transition énergétique.

- du fait du renouvellement rapide de la forêt, on considère que globalement le bois émet très peu de gaz à effet de serre, à la différence des énergies fossiles pour lesquelles le restockage de carbone prend plusieurs millions d’années.

     - le bois constitue en plus une  importante ressource locale  dont les volumes disponibles augmentent rapidement : seulement la moitié de l’accroissement naturel des forêts françaises est prélevée chaque année.  La filière mobilise les entreprises et les acteurs du territoire et permet de développer des emplois locaux non délocalisables.

     - le prix du bois comme combustible est enfin, malgré une conjoncture actuelle des prix favorable aux énergies fossiles, moins élevé et plus stable à long terme que celui de ces dernières.

 

       Pour quel type de projets?

 

Les objectifs d’utilisation du bois-énergie comme source de chaleur renouvelable peuvent être atteints avec l’implication des collectivités et des maîtres d’ouvrage privés, à travers le développement de projets de chauffage collectif et industriel. 

Selon le nombre de bâtiments et de leurs besoins énergétiques, plusieurs types de projets sont possibles : chaudières dédiées de différentes puissances, réseaux de chaleur, ou installations pour des process industriels.

En fonction du type de projet, les combustibles peuvent varier entre plaquettes forestières ou de scierieà différents taux d’humidité, déchets issus de produitsmélangés de bois en fin de vie, broyat de grumes ou d’arbres entiers, et granulésfabriqués principalement avec des sciures.

Le chauffage à plaquettes forestières convient aux équipements collectifs avec une consommation importante : maisons de retraite, EHPAD, centres sportifs, HLM, établissements d’enseignement... Pour des chaudières plus petites, les granulés peuvent être le combustible le mieux adapté.

 

Le potentiel du territoire

La forêt est un milieu bien représenté dans le territoire du  Pays de Lourdes et des Vallées des Gaves, avec presque 40 000 ha boisés(30 % environ de la surface totale). Le potentiel de production a été évalué par le Plan de mobilisation durable  des ressources forestières réalisé par le PLVG. D’après cette étude, le volume de bois énergie  qui pourrait être prélevé annuellement s’élève à environ 4 000 T, principalement de feuillus comme le châtaignier, le chêne ou le frêne, issus de peuplements  qui ne trouvent pas aujourd’hui d’autres débouchés avec une meilleure valorisation. Cette quantité peut être récoltée sans menacer la santé des forêts.

Aujourd’hui, les premières chaufferies à bois se développent : centres aquatiques à Lourdes et à Lau-Balagnas, hôtels à Luz,  projets de réseaux de chaleur à Luz, Gèdre… La consommation actuelle est encore de moins de 1 000 T pour le chauffage collectif ; la chaudière d’un collège, par exemple, peut s’alimenter avec 100 T/an de bois.

Le Pays s’est engagé dans la structuration de cette filière dans une logique de circuit court ; il est nécessaire de favoriser le développement de ce type de projets et de créer les équipements permettant cette structuration (plateforme de séchage et de stockage de plaquettes, desserte et aires de dépôt dans les forêts), ainsi que les mécanismes pour sécuriser l’approvisionnement et pour garantir la qualité du combustible.

 

Un exemple de projet dans les vallées

La chaudière  du centre aquatique intercommunal Lau Folies à Lau-Balagnas est le dernier exemple de projet de chauffage collectif dans les vallées. La chaudière a été mise en fonctionnement en juin 2016.

L’équipement consomme annuellement 500 m3de bois,ce qui évite l’utilisation de 88 tonnes équivalentes de pétrole.La modalité de service de fourniture d’énergie choisie comprend tant l’installation et la mise en service  que l’approvisionnement en bois et la maintenance.

 

Comment faire?

Les  études de faisabilité et les investissements pour la création de chaufferies bois  peuvent recevoir un financement  FEDER, ADEME et REGION.

Le Pays de Lourdes et des Vallées des Gaves, l’Union Régionale des Communes Forestières et le Syndicat Départemental de l’Energie des Hautes-Pyrénées soutiennent et accompagnent les collectivités pour toute action favorisant l’utilisation du bois-énergie du territoire. L’Union Régionale des Communes Forestières assure au travers de la mission régionale bois –énergie un conseilet un accompagnementaux porteurs de projets.

 

 

 

Contacts:

Álvaro González—Chargé de mission Forêt-Bois - PLVG                               

alvaro.gonzalez@plvg.fr                                                             

 

Sven Betoin—Chargé de mission Bois-Energie             

Association des Communes forestières—  Union régionale de Midi-Pyrénées                                     

 sven.betoin@communesforestieres.org

        

 

 

 

 

 

 

Réalisation : Agence Multimedia Otidea