Données socio-économiques

Partager |

Le territoire du PLVG fait partie de la zone d'emploi de Tarbes dont le périmètre correspond à celui du Département des Hautes-Pyrénées. En perte de vitesse sur les aspects démographiques, le territoire connaît également une relative baisse de la dynamique économique. Le travail de diagnostic mené en 2015 dans le cadre du projet de territoire du PLVG a permis de mettre en lumière les récentes dynamiques socio-économiques du territoire.

Données démographiques

Le territoire du PLVG a perdu des habitants entre 2006 et 2011 après une période d'accroissement démographique. Au final, la population de 2011 de 38 700 habitants correspond au niveau de 1999. La dynamique du territoire aujourd'hui marqué par un solde naturel négatif, avec un vieillissement qui s'accentue, n'est plus compensée par le solde migratoire.

Territoire majoritairement rural, une seule commune dépasse 10 000 habitants (Lourdes compte 14 700 habitants) et 5 communes dépassent le millier d'habitants : Argelès-Gazost  (3 200 hab), Pierrefitte-Nestalas (1 260 hab), Saint-Pe de Bigorre (1 257 hab), Cauterets (1 139 hab) et Luz Saint-Sauveur (1 000 hab).
 

Situation de l'emploi

En cours de mise à jour

L'économie en Vallées des Gaves  En cours de mise à jour

  • Agriculture

Si le nombre d'exploitations a diminué de 22% entre 1998 et 2000 sur l'arrondissement, la taille du cheptel et la Surface Agricole Utile (SAU) se sont globalement maintenues. Mais on constate une forte disparité sur le territoire avec une diminution importante de l'activité agricole sur les zones de montagne et en particulier sur le canton de Luz Saint-Sauveur. L'âge des exploitatns, la pression foncière et la difficulté du travail en montagne expliquent cette évolution.
Cependant, l'agriculture des Vallées des Gaves se caractérise également par une production de qualité grâce à des méthodes de travail traditionnellement employées et qui sont valorisées à travers des labels et autres identifications : AOC mouton de Barèges - Gavarnie, AIG Tomme des Pyrénées, Label Rouge...

  • Tourisme

Le tourisme tient place de premier employeur en Vallées des Gaves qui est le territoire le plus touristique de la chaîne des Pyrénées avec 7 millions de nuitées par an. Cela influe sur la structure de l'emploi: 45,8% des emplois sont dans le domaine des services et l'on compte près de 4 500 emplois salariés sur l'arrondissement.
L'attrait touristique du territoire se caractérise par une forte bipolarisation géographique, avec Lourdes d'une part et les hautes vallées d'autre part. Chacun de ces pôles s'appuyant en grande partie sur le développement de filières touristiques très spécifiques et l'accueil de publics  distincts: tourisme culturel et religieux pour Lourdes ; tourisme de loisirs sportfs et de pleine nature pour les hautes vallées.

  • Activité industrielle et artisanale

L'artisanat constitue encore aujourd'hui une des pierres angulaires de l'économie locale avec 844 entreprises en 2005 (à actualiser) même si on constate une certaine diminution du nombre d'entreprises sur le territoire ces dernières années (-5,16% entre 1999 et 2005). Mais le vieillissement de la population, et donc des chefs d'entreprises risquent d'amplifier cette baisse. Le bâtiment reste le premier secteur d'activités artisanales et c'est celui qui progresse le plus.
L'industrie emploie actuellement plus de 1 200 personnes en Vallées des Gaves et se caractérise par un nombre important de petites entreprises. Les secteurs de l'électronique et de l'électricité, ainsi que la mécanique et des métaux représentent plus de 61% de l'activité industrielle du territoire.
La production hydo-électrique, bien que très développée, reste une des seules utilisations des ressources naturelles du territoire.

Réalisation : Agence Multimedia Otidea